lundi 9 novembre 2009

Mireille Roy - antennes relais salle Rameau

.

Mail à Mireille Roy, adjointe à l'écologie urbaine de la ville de Lyon, envoyé le 9 novembre. Ce mail concerne un projet d'implantation d'antennes relais SFR sur la salle Rameau, située à 10 mètres de l'école La Martinière, dans le premier arrondissement. Est-ce que les politiques croient vraiment que les citoyens sont aveugles et prêts à tout accepter ? Quelle conception a-t-elle de son rôle d'élue ? Je vous laisse lire pour vous faire votre opinion.

.

Madame,

.

Le 30 août 2009, vous annonciez dans le Progrès l'abandon du projet d'implantation d'antennes relais SFR sur la salle Rameau à cause de sa trop grande proximité avec l'école La Martinière. Il s'agissait du projet n° DP693810901550, 5, rue Hippolyte Flandrin, que vous avez présenté comme étant une substitution aux antennes enlevées sur l'école Victor Hugo. Or SFR a récemment déposé, avec votre accord, le projet DP 693810900618, 29, rue La Martinière.

.

Le 5, rue Hyppolyte Flandrin est l'entrée rue Flandrin de la salle Rameau. Le 29, rue La Martinière et l'entrée rue La Martinière de la même salle. Pas une virgule n'a changé entre les deux projets.

.

Je me suis rendu cette après-midi en mairie du premier arrondissement pour demander à consulter ce dossier et avoir confirmation de mes informations. Le secrrétariat de madame Perrin-Gilbert m'a refusé l'accès au dossier au motif que la mairie centrale serait intervenue pour interdire l'accès des dossiers en cours d'instruction aux citoyens.

.

Mes questions sont donc multiples :

1) Pourquoi le projet d'implantation d'antennes relais sur la salle Rameau est-il revenu ?

2) Si vous avez annoncé l'abandon du projet DP693810901550 à cause de la trop grande proximité de l'école La Martinière, allez-vous annoncer l'abandon du projet DP 693810900618 pour les mêmes raisons ?

3) Allez-vous construire une troisième rue derrière la salle Rameau pour présenter un troisième projet lorsque celui-ci aura été abandonné ?

4) Sachant que l'on a dit aux habitants proches de l'église du Bon Pasteur que le clocher de cette église allait acceuillir les antennes enlevées sur l'école Victor Hugo, combien y a-t-il d'autres dossiers SFR dans lesquels vous nous présenterez la même justification ?

5) Sachant qu'il est d'usage que les citoyens participent aux projets d'instruction en cours d'examen (enquêtes d'utilité publique, plans locaux d'urbanisme, etc.), quelle est la justification juridique qui vous permet d'interdire l'accès au dossier DP 693810900618 que j'ai voulu consulter ?

.

Je vous remercie par avance de vos réponses et vous prie d'agréer, Madame, l'expression de mes meilleures salutations.

.

Jean-Michel Dhimoïla, Président.

vendredi 6 novembre 2009

Nathalie Perrin-Gilbert - Antennes relais - suite

.
Bonsoir,
.
Il est très vite apparu des incohérences dans la position de la mairie de Lyon dans sa candidature pour l'expérimentation du 0,6 V/m : incohérence dans le choix du quartier de la Part Dieu par rapport au cahier des charges du ministère, et incompréhension du refus de soutenir la candidature du premier arrondissement. Aussi avons-nous écrit à Gérard Collomb le mail ci-dessous, dont plusieurs élus ont été mis en copie.
.

Monsieur le Sénateur-Maire,

Madame,

.

Nous avons lu dans le Progrès de mardi que la Ville avait dû choisir un quartier pour remplir les exigences du dossier d'inscription dans le projet de baisse de l'exposition de la population aux rayonnements électromagnétiques, choisissant la Part Dieu et excluant de fait le premier arrondissement de madame Perrin-Gilbert, en conflit avec vous sur la question des antennes relais.

.

La ville de Paris ayant proposé six quartiers pour l'expérimentation du 0,6 V/M et la ville de Strasbourg, connue pour son rayonnement européen et international,en ayant proposé trois de typologies urbaines différentes, l'argument présenté à la presse du choix nécessaire ne tient plus, du moins pas dans la version restrictive que vous avez mise en avant.

.

Au vu des candidatures multiples des autres villes, et au vu de la candidature spontannée de madame Perrin-Gilbert pour son arrondissement qui correspond parfaitement au type 5 du protocole expérimental, allez-vous soutenir la mairie du premier dans sa candidature ?

.

Vous remerciant par avance de votre réponse, et espérant que vous rendrez public le dossier de candidature que vous avez déposé, je vous prie d'agréer, Monsieur le Sénateur-Maire, Madame, l'expression de mes respectueuses salutations.

.

Jean-Michel Dhimoïla, Président.

jeudi 5 novembre 2009

Nathalie Perrin-Gilbert - Antennes relais

.
Bonjour,
.

Vendredi dernier, je publiais un message qui faisait état d'une opposition entre Gérard Collomb et madame Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement, sur la candidature de Lyon à l'expérimentation de la baisse des seuils d'exposition de la population aux rayonnements électromagnétiques. D'après certaines sources, Mireille Roy, adjointe à l'écologie urbaine, avait accepté de Gérard Collomb d'exclure le premier arrondissement de cette expérimentation.
.
Mireille Roy, que j'avais tenue informée, n'a pas démentie les propos que je rapportais. Au contraire, le Progrès de Lyon confirmait mardi la candidature du quartier de la Part Dieu pour cette expérimentation, montrant de fait que le 1er arrondissement n'en faisait pas partie.
.
Ce matin, cette opposition entre Gérard Collomb et madame Perrin-Gilbert s'est à nouveau manifestée au travers d'un nouvel article du Progrès qui annonce que le 1er arrondissement a déposé une candidature isolée de celle de la mairie centrale, pour essayer tout de même de participer à cette expérimentation :
.
Sur le fond, nous n'avons pas de préférence pour que ce soit le 1er arrondissement ou le quartier de la Part Dieu qui partipent à cette expérimentation. Cependant, dans la forme, nous préfèrerions très nettement que ce soit le Premier qui soit retenu. En effet, monsieur Collomb a mis tellement de freins à la candidature de Lyon, que Geoffrey Mercier, auteur des articles du Progrès cités plus haut, pense qu'il s'agit avant tout d'une annonce politique sans aucune volonté d'implication réelle : quelles sont les chances de Lyon d'aboutir pour ce grand test ? Nulles, pour certains. Car la Ville refuse de dépenser le moindre centime pour cette opération ! Sous la conduite de madame Perrin-Gilbert, nous ne doutons pas que ce projet serait mis en oeuvre avec rigueur.
.
Nous suivrons avec attention les suites de ce dossier.
.
Jean-Michel Dhimoïla

vendredi 30 octobre 2009

Cotignac : référencement Google (suite)

.
Bonsoir,
.
le 22, je publiais un message suite au déréférencement par Google du site internet d'un collectif du Var. Une première intervention du collectif auprès de Google France n'ayant pas permis de régler ce problème, ils ont écrit à google USA, le dimanche 25.
.
Lundi 26, sans avoir eu d'explications, le collectif a vu que Google les référençait à nouveau. Tout s'est donc solutionné très vite, ce qui est une bonne chose.
.
Par ailleurs, les habitants ont reçu une réponse de l'économe du diocèse au sujet des antennes qui les préoccupent. Cette réponse étant en contradiction avec la position de l'Eglise, dont le Progrès d'hier s'est à nouveau fait l'écho, nous avons sollicité monseigneur Rey pour qu'il clarifie la position prise par son économe.
.
Jean-Michel Dhimoïla

Mireille Roy - Lyon candidat au 0,6 ?

.
Bonsoir,
.
Je joins ci-dessous la copie d'un mail adressé aujourd'hui à différents responsables des Verts, à quelques "concurents" politiques, ainsi qu'à des journalistes, sur la candidature de Lyon à l'expérimentation du 0,6 V/m.
.
Bref récapitulatif : le 30 août, Mireile Roy annonce qu'elle a déposé la candidature de Lyon pour participer à cette expérimentation. Trois jours plus tard, Robin des Toits dément. Aux journalistes qui la questionnent, Mireille Roy dit qu'elle vient juste de recevoir les documents pour faire acte de candidature. Là encore, Robin des Toits dément : les documents en question sont en cours d'élaboration et n'existent pas encore. Le 17 septembre, les documents sont mis en ligne. Le ministère confirme que madame Roy a été dans les premiers à les télécharger. A 24 heures de la fin du dépôt des candidatures, tous les échos que nous avons montrent que Lyon ne sera pas candidat. Tout au plus Mireille Roy devrait-elle proposer un quartier pour tenter de faire bonne figure.
.
D'où le mail ci-dessous...
.

Bonsoir,

.

La date limite pour déposer les candidatures auprès du ministère, pour les villes souhaitant expérimenter la réduction de l'exposition de la population aux rayonnements électromagnétiques, est demain, samedi 31 octobre.

.

Vous vous rappelez sans doute que Madame Roy, jointe en copie de ce mail, avait annoncé au Progrès (« La Ville est favorable à une baisse des émissions des antennes-relais ») qu'elle avait fait la demande pour que Lyon soit candidat à cette expérimentation. Or, d'après des sources concordantes, ce n'est pas Lyon qui sera proposé, mais 1 arrondissement. De plus, à titre coercitif, madame Roy aurait accepté de Gérard Collomb que l'arrondissement de Nathalie Perrin-Gilbert, trop ouvertement favorable à ce projet, en soit exclu. Ce serait le 3ème arrondissement qui serait choisi.

.

Bien que plusieurs d'entre vous regrettent une "erreur de casting" dans la nomination de madame Roy à ce poste d'adjointe, le fait est que l'incohérence de ses annonces, de ses décisions et de son action nuit aux idées qu'elle est censée défendre et pour lesquelles elle a été élue. Dans la mesure où elle ne répond jamais à nos courriers (y compris les recommandés), c'est vers vous que je me tourne pour solliciter vos appréciations sur cette situation, en espérant que vous réussirez à lui faire changer d'avis pour qu'elle tienne ses engagements et que Lyon soit effectivement candidat au 0,6, comme elle l'avait annoncé dans la presse.

.

Dans cette attente, je vous prie d'agréer l'expression de mes cordiales salutations.

.

Jean-Michel Dhimoïla, Président.

samedi 24 octobre 2009

Communiqué de Michel Havard

.
Bonjour,
.
Monsieur Havard, député, nous a transmis ce communiqué, destiné à montrer que le gouvernement souhaite prendre en compte la protection de la santé des français :
.
Mieux protéger les Français contre la pollution électromagnétique
===============================================

S’appuyant sur le « Grenelle de l’Environnement », le Gouvernement a organisé des tables rondes sur différents thèmes qui inquiètent les Français en réunissant de façon large et sans exclusivité les différents acteurs, chercheurs, personnalités qualifiées, professionnels de santé ou collectifs de citoyens…

A l’issue d’un vrai débat ouvert et transparent sur l’ensemble des sujets, dix orientations ont été définies pour améliorer la recherche et prévenir les risques pour la santé des radiofréquences et douze mesures prioritaires dans le cadre du « Plan National Santé Environnement 2 » (PNSE2) articulés autour de deux axes majeurs :

- Réduire les expositions responsables de pathologies à fort impact sur la santé

- Lutter contre les inégalités environnementales.
Il s’agit d’une véritable révolution dans la gestion des risques sanitaires liés à l’environnement qui est proposée aux Français.

Le Gouvernement agit dans trois directions majeures :

†La refondation du financement et de l’organisation de la recherche sur les effets des radiofréquences,

†La réduction de l’exposition aux radiofréquences à qualité de service et coût constant,

†L’application du principe de précaution aux enfants et l’obligation de fabriquer des portables ne fonctionnant qu’avec une oreillette.

L’installation du « Comité de suivi des orientations du Grenelle des radiofréquences » et du « groupe de suivi du deuxième PNSE » par Roselyne BACHELOT-NARQUIN, ministre de la Santé et des Sports, Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, secrétaire d’Etat chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique, et Chantal JOUANNO, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, se traduira très prochainement par des actions concrètes visant à préserver la santé des Français.

Cette annonce étant malheureusement en contradiction avec une autre, intervenue le jour même, nous lui avons fait la réponse suivante :
.
Monsieur le Député,

Je vous remercie des informations que vous nous avez communiquées, qui montrent que le gouvernement souhaite réduire l'exposition de la population aux rayonnements électromagnétiques. Cette volonté, que l'on retrouve dans le rapport de l'Afsset, a été relevée par le canard enchaîné, qui fustige par ailleurs l'article du Figaro dont votre assistant s'était fait l'écho.

Bien que le gouvernement dise vouloir protéger la santé des français sur ces questions, nous avons noté que, dans le même temps, il s'apprête à sanctionner les opérateurs Orange et SFR au travers de l'Arcep,
qui les accuse de n'avoir pas implanté suffisamment d'antennes relais. Arcep dont le président, nommé par décret du Gouvernement, prône le développement des puissances d'émission des antennes relais.

Sachant que, bien souvent, ce sont les populations qui sont opposées aux implantations demandées par l'Arcep, ne serait-il pas normal, dans une démocratie, de laisser les populations choisir le degré de couverture qu'elles souhaitent, par des référendums locaux lors de projets d'implantation ?

Avec mes meilleures salutations.
.
Plus que jamais, nous tenons à rappeler que les annonces ne nous intéressent pas. Seuls les actes ont de la valeur parce que c'est là-dessus que l'on peut juger des actions menées. Au-delà des communiqués, certes encourageants, nous serons donc particulièrement attentifs aux décisions qui seront prises.

Jean-Michel Dhimoïla

jeudi 22 octobre 2009

Cotignac : antennes relais dans une église

.
Bonjour,

L’association Respem est en lien avec le collectif de Cotignac, dans le Var, sur un problème d’implantation d’antennes relais. Il n'y a pas d'école à proximité de ces antennes, mais il nous a semblé normal d'aider ce collectif en diffusant les documents que nous avions, notamment concernant la position de monseigneur Barbarin, puisqu'ils sont confrontés à une implantation d'antennes dans une église.

Monsieur Roland Cherrier, s’est occupé du référencement sur google d’une vingtaine de sites. Aussi a-t-il été très surpris hier de constater que le site du collectif de Cotignac, dont il est membre (http://www.nd-de-graces-cotignac.com/index.htm), a disparu des indexations de Google. Les mots clefs qui permettaient de trouver son site étaient : notre dame de graces cotignac / sanctuaire cotignac / antennes relais cotignac…
.
Si Google France a déréférencé ce site, Google Italie ne l'a pas fait. Yahou non plus. Sachant que Google Italie et Yahou ont référencé le site sur la base des données de Google France, il y a obligatoirement une intervention délibérée pour que ce site ne soit plus indexé par Google France.

Sachant que la politique de Google est de ne pas interférer dans les indexations et qu’ils ont refusé de supprimer le renvoi vers le site de Nicolas Sarkozy quand on fait une recherche à partir de « trou du cul du web » (http://www.numerama.com/magazine/13547-sarkozyfr-google-refuse-de-toucher-au-trou-du-cul-du-web.html), la désindexation du site internet de ce collectif reste pour l’heure mystérieuse…

Jean-Michel Dhimoïla

dimanche 18 octobre 2009

Position de Michel Havard

.
Bonjour,
.
Le 2 Août, nous avions publié une correspondance que nous avions eue avec l'assistant de Michel Havard. Dans cette correspondance, monsieur Furness niait tout risque sanitaire consécutif aux antennes relais. Ce en quoi il a raison, puisque ce ne sont pas les antennes relais qui sont dangereuses, mais les rayonnements électromagnétiques qu'elles génèrent !
.
Début septembre, nous avons relancé monsieur Havard afin d'avoir son opinion. D'autant que nous avions appris entre temps que, le 7 novembre 2007, il avait signé une proposition de loi pour réglementer l'implantation des antennes relais.
.
Monsieur Furness semblait avoir oublié qu'il se faisait l'écho de cette proposition de loi auprès des associations en diffusant un long argumentaire pour expliquer le bien fondé de ce projet de loi. Cet argumentaire explique notamment l'importance de ne pas implanter d'antennes relais à moins de 300 mètres des habitations (c'est plus que ce que demandent les associations en réclamant 300 mètres d'éloignement uniquement en zone rurale et à proximité des établissements sensibles, les autres lieux devant être protégés par une baisse des émissions autorisées).
.
Après toute une série de nouveaux échanges avec monsieur Furness, monsieur Havard finissait par préciser sa position dans une réponse qui a le mérite d'être argumentée.
.
Entre le courrier de monsieur Havard à monsieur Eric Besson (page 1 et page 2) qui reconnaît le risque sanitaire et la validité du rapport bio initiative (Le rapport Bio Initiative, publié le 17 septembre 2007 et rédigé par des scientifiques de renommée internationale, affirme que les limites consensuelles admises jusqu'à présent sont inadéquates à la protection des personnes) et sa récente position citée au § précédent (Face à un problème complexe et non tranché scientifiquement, je dois malheureusement constater que les affirmations péremptoires et les certitudes bien présomptueuses de certaines associations ne constituent pas toujours les réponses crédibles et les solutions réalistes qu’attendent nos concitoyens), monsieur Havard semble avoir mis de côté certaines de ses convictions pour préférer adopter la logique de son parti politique.
.
C'est fréquent en politique, mais souvent stérile et toujours regrettable.
.
Monsieur Havard venant d'être nommé président de l'association HQE (Haute Qualité Environnementale), nous venons de lui poser la question de savoir comment il entendait concilier cette nouvelle charge et le rapport de l'Afsset qui recommande l'application du principe de précaution. Nous ne manquerons pas de publier sa réponse.
.
Jean-Michel Dhimoïla

samedi 17 octobre 2009

Arte

.
Bonjour,
.
Dans le précédent article de ce blog, nous avons évoqué l'excellent reportage diffusé sur Arte au sujet des rayonnements électromagnétiques : Sous le feu des ondes [télécharger]. Cet article renvoyait vers un lien qui n'est plus actif. Je viens donc de le modifier pour renvoyer à un lien actualisé. Je suis désolé pour ceux qui ont voulu télécharger ce reportage et ne l'ont pas pu.
.
Maxence Layet, auteur de ce reportage, a réussi à présenter de façon objective les positions des différentes parties impliquées dans la problématique des rayonnements électromagnétiques.
.
Le professeur Olle Johansonn, du Karolinska Institute, en Suède, y résume parfaitement notre position : « si vous avez 5000 publications dans des revues scientifiques reconnues et que ça ne suffit pas, alors combien est-ce qu’il en faut ? ».
.
Jean-Michel Dhimoïla



Sous le feu des ondes 2/4 | 3/4 | 4/4

lundi 12 octobre 2009

Gérard Collomb - question écrite

.
Bonjour,
.
Gérard Collomb avait posé une question écrite au gouvernement sur le problème des antennes relais. Il rappelait que "des inquiétudes se font jour, notamment chez certains parents d'élèves concernant les risques supposés des ondes électromagnétiques émises par les antennes relais", ajoutant que "les municipalités sont souvent les premières interpellées par les personnes inquiètes ".
.
Arte avait diffusé un excellent documentaire intitulé sous le feu des ondes, documentaire qui faisait le point sur les principales études scientifiques menées à ce jour sur la question des rayonnements électromagnétiques.
.
La question que je n'ai pas manqué de poser à monsieur Collomb en lui transférant ce message est la suivante : si l'on reproche à des parents de croire des scientifiques qui alertent sur les conséquences sanitaires des rayonnements étudiés, et que l'on présente ces parents comme inquiets à cause de risques supposés, comment faut-il considérer les parents qui viendraient à croire des politiques ? Est-il plus légitime de croire un politique ou de croire un scientifique ? N'y a-t-il pas un antagonisme chez monsieur Collomb qui nous demanderait de croire qu'il est capable de changer les choses alors qu'il n'a qu'un regard superficiel sur les questions dont il est saisi, et nous reprocherait dans le même temps de croire ceux qui ont passé des années à étudier les problèmes dont ils parlent ?
.
Je joins ci-dessous la copie du mail adressé à monsieur Collomb.
.
Jean-Michel Dhimoïla
.
.
Monsieur le Sénateur-Maire,
.
Suite à votre question écrite sur la question des ondes électromagnétiques émises par les antennes relais, nous avons pris connaissance de la réponse publiée par le secrétariat d'Etat chargé de la prospective et du développement numérique dans le Journal Officiel du Sénat le 8 octobre dernier.
.
Je vous prie de trouver ci-après un message publié sur notre blog (http://respem.blogspot.com/), message qui vous pose une question. Paradoxalement, je ne vous demanderai pas de répondre à cette question dans la mesure où vous avez fait comprendre aux parents de Gerson qu'ils n'avaient rien à attendre de vous :
- vous avez décalé puis annulé l'inauguration de l'école suite à sa réfection,
- vous avez décalé puis annulé la visite que vous aviez promise aux parents en janvier dernier,
- vous ne nous avez toujours pas transmis les résultats des mesures effectuées dans l'école le 5 mars dernier,
- votre directeur de cabinet n'a pas respecté l'engagement qu'il avait pris courant 2008 de faire enlever l'antenne Gerson avant Noël 2008,
- vous êtes intervenu pour nous bloquer l'accès à l'Hôtel de Ville lorsque, en compagnie d'autres associations, nous avions prévu d'y remettre les fondements de la charte sur la téléphonie mobile qui a été réécrite.
.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Sénateur-Maire, l'expression des mes salutations distinguées.
.
Jean-Michel Dhimoïla, Président.

dimanche 11 octobre 2009

Var Matin

.
Bonjour,
.
Var matin a publié un article sur un problème d'antennes relais dans un clocher d'église. Je suis assez surpris par la position de l'évêque du lieu, qui ne ressemble ni à celle de Monseigneur Bagnard, évêque de l'Ain, ni à celle de Monseigneur Barbarin, archevêque de Lyon, dont nous avions déjà établi la position. De plus, nous avons récemment eu accès à un courrier interne de Monseigneur Barbarin qui vient confirmer cette position très claire de l'Eglise Catholique.
.
J'espère que les habitants trouveront une solution à leur problème et leur ai offert le soutien de l'association pour étudier leur dossier et leur apporter les documents et l'argumentation qui permettra de convaincre le clergé local.
.
Jean-Michel Dhimoïla

jeudi 8 octobre 2009

Radio scoop

.
Bonsoir,
.
Un article publié aujourd'hui par Radio Scoop sur les descolarisations à Gerson, doublé d'un reportage audio, m'a donné l'occasion d'écrire à Mireille Roy, élue qui dit être en charge du dossier de la téléphonie mobile à Lyon. Je reproduis ci-dessous le mail que je lui ai adressé. Son habitude étant de ne pas répondre, je crains qu'il ne faille doubler ce mail d'un recommandé pour demander une énième foi la communication des mesures faites à Gerson en mars.
.
Jean-Michel Dhimoïla
.
Madame,

Je vous prie de trouver ci-dessous copie d'un article paru aujourd'hui. Les journalistes qui nous contactent trouvent très amusant (abstraction faite de la gravité de la situation) que vous tentiez d'expliquer les départs de Gerson par une baisse démographique. Je vous rassure, ils ne sont pas idiots au point d'y croire, et ne le rapportent que pour montrer la mauvaise foi dont la ville fait preuve dans ce dossier. Le dossier judiciaire ne manque pas d'attestations justifiant les causes des déscolarisations, attestations que nous laissons à la disposition des journalistes qui le demandent, tout comme ils ont la liste des parents ayant déscolarisé leurs enfants et qui sont prêt à répondre à leurs sollicitations.

Permettez-moi de revenir sur deux points :
1) avez-vous déposé la candidature de Lyon pour être ville pilote à l'expérimentation du 0,6 V/M ? Nous croyons savoir que vous avez téléchargé la demande entre le 17 et le 18 septembre (très longtemps après que vous ayez affirmé l'avoir fait), mais n'avons pas encore de confirmation sur le fait que vous l'avez renvoyée au ministère concerné.
2) Nous n'avons toujours pas reçu les rapports de mesures effectués dans l'école en mars, malgré de nombreuses demandes.

Sur le deuxième point, nous vous remercions de bien vouloir nous les adresser sous huit jours au siège de l'association. A défaut, nous ferons la demande en recommandé AR.

Vous en remerciant par avance, je vous prie d'agréer, Madame, l'expression de mes respectueuses salutations.

Jean-Michel Dhimoïla, Président.


Les portables interdits à l'écoleJeudi 8 Octobre à 09:13Les sénateurs viennent de voter l’interdiction du téléphone mobile en maternelle, primaire et collège, au nom du principe de précaution. Le texte va maintenant être soumis aux députés. L’occasion de rappeler que les antennes relais près des écoles font parfois fuir les enfants, comme dans le Vieux Lyon.

A l’école primaire Gerson, des parents se battent en justice contre Bouygues pour que l’antenne située en face de la cour de récréation soit déplacée. En cette rentrée 2009, des parents ont décidé d'enlever leurs enfants de cette école, et de les inscrire ailleurs. L'école Gerson a perdu 17% de ses effectifs en primaire, soit 26 enfants. Ecoutez Aurèle, cette maman a choisi de mettre ses 3 enfants de 3, 6 et 8 ans dans une école privée.
.
L'antenne est la cause de la baisse du nombre d’élève dans cette école du 5e arrondissement selon les parents. De son coté, la ville de Lyon avance plutôt des raisons démographiques pour expliquer cette baisse d’effectif.

dimanche 20 septembre 2009

Procès Gerson

.
Bonjour,
.
Nous allons mettre sur ce message, qui sera remis à jour régulièrement, les réactions des élus suite au rendu du délibéré dans le procès Gerson. Nous ne mettrons que celles des élus (quel que soit leur mandat) pour une raison simple : l'évolution de la règlementation de l'exposition aux rayonnements électromagnétiques de la population dépend d'eux et de leurs partis politiques, et les procès en cours partout en France sont liés au fait que certains font passer des intérêts financiers avant les intérêts de santé publique.
.
Par souci d'objectivité, nous publierons toutes les réactions, y compris celles qui ne nous serons pas favorables. L'une des règles de la démocratie étant justement que tout le monde puisse s'exprimer. C'est pour avoir un éventail large de réactions que nous invitons le plus d'élus possible à se manifester en nous écrivant .
.
Etienne Tête, élu vert à la ville de Lyon et à la Région, et candidat pour être tête de liste des Verts aux prochaines régionales, a été le premier à se manifester. Son message, repris dans Le Progrès aujourd'hui, est disponible dans son intégralité ici.
.
Le Modem vient de réagir en rappelant à juste titre qu'ils se sont positionnés clairement au travers de trois communiqués pour soutenir les parents de Gerson et proposer des actions politiques : le 22/03/09 , le 02/07/09 et le 15/09/09, juste avant le rendu du délibéré.
.
Michel Havard, député de la circonscription dans laquelle se trouve l'école Gerson, a réagit le 21 septembre suite à la sollicitation de l'un des parents plaignant.
.
Jean-Michel Dhimoïla

mercredi 16 septembre 2009

Procès Gerson

.
Bonsoir,
.
après une période où nous avons été très pris par la constitution de dossiers, notamment celui de Bon Pasteur dont les échéances judiciaires approchent, je profite du jugement du procès Gerson, rendu hier, pour reprendre l'information donnée sur ce blog.
.
Le jugement rendu hier donne tort aux parents. Vous le trouverez ici dans son intégralité.
.
Nous savions que cette issue était une probabilité non négligeable, mais les décisions de justice récentes, dont celle de Créteil rendue fin août en référé, nous donnaient l'espoir d'une solution favorable aux parents.
.
Quoi qu'il en soit, nous nous sommes tournés vers la justice parce que nous avons confiance dans son indépendance, et en sachant que les juges se basent essentiellement sur l'étude des dossiers. Le système judiciaire étant bien fait, il nous donne la possibilité de faire appel de la décision rendue hier, ce que nous ne manquerons pas de faire. Nous avons mandaté notre avocat pour cela.
.
Jean-Michel Dhimoïla

Procès Gerson : revue de presse du 16 septembre 2009


Presse écrite :

Sur internet :


Radio :

Télévision :

JT de TLM - édition de 19h30 du 16.09.2009

video
>> télécharger en mpg | voir sur DailyMotion

mardi 15 septembre 2009

Les parents d’élèves de l’école Gerson (Lyon 5e) déboutés



la cour en toiture de l'école Gerson (Lyon 5ème)


Presse internet du 15 septembre 2009 :


Journaux télévisés :


TLM - édition de 18h30 le 15 septembre 09

video
>> télécharger en mpg


19|20 de France 3 - édition du Grand Lyon du 15 septembre 09
reportage de F.Haroud & JC.Adde

video
>> télécharger en mpg | >> télécharger en wmv

dimanche 2 août 2009

Position de Michel Havard

.
Bonjour,
.
Etant donné qu'une partie de l'électorat de monsieur Havard, député UMP, est sensible à la position du clergé catholique, il nous a semblé normal que nous lui posions la question de son positionnement sur la question des antennes relais dans les églises.
.
Coluche se plaisait à parodier les politiciens en disant : "quand ils ont fini de te répondre, tu ne comprends plus la question que tu as posée". Monsieur Havard nous a souvent donné l'impression d'être dans cette caricature de l'homme politique qui cherche plus à faire croire qu'il va satisfaire tout le monde, plutôt que de donner des réponses dans lesquelles il croit ; il a donc fallu être assez direct dans la question.
.
Malgré le fait que l'échange soit assez long, pas une ligne de la réponse de l'assistant de monsieur Havard n'est consacrée au sujet qui lui est soumis ! Je joins le détail de cet échange qui sera, je l'espère, complété en septembre, ainsi que les premières réactions qu'il a suscitées.
.
Néanmoins, si je devais retenir une chose, ce serait la suivante :
une antenne relai et un téléphone portable fonctionnent sur le même principe. Ce sont deux émetteurs-récepteurs d'ondes ; ils fonctionnent avec les mêmes ondes, seule la puissance de celles-ci diffère. Le gouvernement reconnaît qu'un usage du téléphone présente des risques sanitaires, surtout chez les enfants. Or un téléphone rayonne à environ 35 V/m pendant la seule durée de la communication. Par ailleurs, le même gouvernement nous dit qu'une antenne relai peut émettre à 61 V/m en permanence sans risque pour la santé de ceux qui y sont exposés. Comment donc est-il possible qu'une personne exposée à 35V/m occasionnellement ait un risque sanitaire, et qu'une personne exposée à 61 V/m en permanence n'en ait pas ?
.
Jean-Michel Dhimoïla

vendredi 24 juillet 2009

Antennes relais - Eglises

.





Bonjour,

Il y a de nombreux dossiers dans lesquels Respem a été saisi par des parents d'élèves du fait de la présence d'antennes relais dans les clochers des églises. La question a donc été naturellement posée de savoir si l'Eglise était un adversaire contre lequel il fallait s'opposer, ou un soutien.

Monseigneur Barbarin a tranché cette question très tôt en écrivant aux habitants opposés au projet d'implantation d'antennes relais dans le clocher de l'église du Bon Pasteur : la conférence des évêques de France a, en 2001, estimé que la vocation des églises n'est pas d'accueillir des antennes relais.


Il a été suivi en cela par le Père Durand, affectataire de l'église, qui s'en est exprimé dans un courrier, ainsi que dans un reportage sur France 3.

La conférence des églises chrétiennes (CEC), réunie cette année à Lyon, a été l’occasion d’échanges rares et intéressants. Monseigneur Barbarin, Primat des Gaules, a ainsi été l’invité d’honneur du Patriarche de Constantinople, Bartholoméos, le dimanche 19 juillet.

.


En marge de cette rencontre, des représentants de CARRA, de Respem et de Robin des Toits ont pu parler avec monseigneur Barbarin du problème des antennes relais dans les clochers des églises. Ce dernier a réaffirmé la position de l’église qui a été adoptée en 2001 par la conférence des évêques de France : les antennes relais n’ont rien à faire dans les clochers des églises. L’Eglise s’oppose à toute nouvelle implantation, et elle refuse de renouveler les baux qui arrivent à terme !





Quelles que soient les religions de part le monde, les lieux de prière sont toujours considérés comme des lieux sacrés qu’il convient de respecter par l’usage que l’on en fait. C’est notamment pour cela que l’on doit se déchausser quand on entre dans une mosquée.

Les juifs n’acceptent pas les antennes sur leurs synagogues, ni les musulmans sur leurs mosquées. Une église n’est pas moins qu’une mosquée ou une synagogue par le respect que l’on doit à ce lieu et à ceux qui y prient.

Ce n'est pas la loi de 1905 qui crée la situation actuelle, mais bien le manque de respect de cette loi par les élus qui autorisent ces installations sans l'accord de l'affectataire. Les maires savent que les membres du clergé, contraints de devoir faire un recours contentieux dans un délai de deux mois pour s'opposer aux installations, n'ont pas vocation à aller devant les tribunaux, et qu'ils se retrouvent de fait à devoir accepter une situation qu'ils n'ont pas voulue.

Nous demandons à madame le ministre de l'intérieur, qui s'est clairement prononcée sur cette question, de ne pas accepter une situation qui vient clairement à l'encontre de la position qu'elle affiche. Nous lui demandons de prendre un décret pour retirer immédiatement les antennes qui ont été implantées sans l'accord de l'affectataire du lieu.

Le Patriarche de Constantinople, connu pour ses positions en faveur de l’écologie et son désir de rapprochement des églises, devrait répondre par écrit à ce problème.

Jean-Michel Dhimoïla

.
.

samedi 11 juillet 2009

Nouveau projet d'implantation d'antennes Bouygues à côté d'une école

.
Bonsoir,
.
Nous avons été alertés sur un nouveau projet d'implantation d'antennes à côté d'une école, dans le 5e arrondissement, 3 place de Trion. Afin d'acter le début de ce nouveau contentieux, j'ai écrit à madame Pesson, maire de l'arrondissement. Madame Pesson aime se définir comme une mère plutôt que comme un maire ; nous verrons si cette mère se soucie des enfants de cette école. Jusqu'à présent, elle donnait l'impression de se soucier plutôt de sa carrière en restant docilement dans la lignée timorée de monsieur Collomb, qui s'est glorieusement défini comme celui qui allait couler le PS de l'intérieur !
.
Jean-Michel Dhimoïla
.
Madame le Maire,

Nous avons été informé que les deux membres de la SCI qui possède l’immeuble 3 place Trion, à proximité de l’école Ferdinand Buisson, dans le 5e, viennent d’autoriser Bouygues Télécom à installer des antennes relais. Envisagez-vous d’émettre un avis négatif à ce projet d’implantation, ou devons-nous prévoir la mobilisation des parents de l’école à la rentrée ?

Vous remerciant de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Madame le Maire, l’expression de nos respectueuses salutations.

Jean-Michel Dhimoïla, Président

dimanche 5 juillet 2009

Daniel Cohn-Bendit - régionales 2010

.
Daniel Conh-Bendit, lors d'un meeting qui s'est tenu hier, est pris position sur les prochaines élections régionales. Le fait de ne pas envisager d'alliances avec le PS au premier tour laisse présager des idées vertes qui seront défendues de façon plus active. C'est sur cette base que Respem a voulu communiquer aux différents membres des Verts et que j'ai envoyé le mail reproduit ci-dessous.


Madame, Monsieur,

Suite aux dernières déclarations de monsieur Cohn-Bendit, le conseil d'administration de Respem s'est réuni pour étudier la situation des prochaines régionales en Rhône-Alpes à la lumière de ces déclarations. Il apparaît que les verts, forts de leurs 23 %, peuvent remporter la présidence de la Région si, comme le souhaite monsieur Cohn-Bendit, ils ont pour tête de liste une personnalité qui par son standing, sa personnalité, son savoir-faire, signale à tous les électeurs de la région qu'il concurrencera les sociaux-démocrates.

Nous souhaitons participer pleinement à ce projet ambitieux, néanmoins le seul vote utile que nous envisagerons sera celui des idées à défendre, et non celui des partis, gangrénés par des personnes qui ne croient pas dans les idées qu'elles sont censées défendre. Aussi serons-nous attentifs et réactifs à la politique que les Verts mettront en place en vue de ces élections, ainsi qu'aux personnes qu'ils choisiront pour conduire cette politique.

Nous vous souhaitons de bonnes vacances et vous prions d'agréer nos meilleures salutations.

Jean-Michel Dhimoïla, Président

AFP
Cohn-Bendit veut "concurrencer les socialistes et l'UMP" pour présider les régions
.
SAINT-OUEN (Seine-Saint-Denis) - Daniel Cohn-Bendit a souhaité samedi que les listes Europe-Ecologie pour les régionales de mars 2010 "concurrencent les socialistes et l'UMP" pour les présidences de région, tout en jugeant "évident" que des alliances avec le PS se feront au second tour.
.
"Dans certains régions, nous pouvons peut-être avoir la prétention de gagner la présidence" des exécutifs, a-t-il déclaré lors de la fête "Ecology-Day" à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) devant 600 personnes.
.
"Il faut que nous ayons comme têtes de liste des personnalités qui, de par leur standing, leur personnalité, leur savoir-faire, signalent à tous les électeurs de la région que nous concurrencerons les sociaux-démocrates, les socialistes et l'UMP pour la présidence de la région, et pas simplement pour être le partenaire second d'une des forces politiques en présence", a-t-il lancé, sous les applaudissements.
.
Il est "évident que dans la plupart des régions, nous ferons des alliances avec le PS" au second tour, a-t-il ajouté, répondant "non" à des listes communes avec le PS au premier tour au "brave" porte-parole PS Benoît Hamon.
.
Ne faites pas d'alliances prématurées de premier tour avec le Parti socialiste, ne le faites pas", a-t-il encore lancé aux militants alors qu'Europe-Ecologie (16,28%) a pratiquement fait jeu égal avec le PS (16,48%) aux européennes.
.
L'écologie politique "est capable de s'imposer de manière soutenable et durable dans le paysage politique français", a-t-il encore dit, soulignant que "sans autonomie, il n'y aura que des alliance au rabais où nous serons les perdants".
.
Selon lui, il faut "un pacte de solidarité et de responsabilité écologique pour les régions, un pacte de déontologie politique et démocratique (...), un pacte républicain et laïque (...) un vrai projet de civilisation".
.
La gauche doit comprendre qu'elle va dans le mur, qu'elle n'a plus de projet (...) Le socialisme européen est moribond", a dit M. Cohn-Bendit qui propose que les écologistes soient "les gentils animateurs d'une gauche qui doit retrouver son âme et ses projets".

.
©AFP / 04 juillet 2009 16h35)

vendredi 3 juillet 2009

Déscolarisations à Gerson

.
Bonjour,

Les déscolarisations liées à l’antenne sont, pour l’éducation nationale, le fruit d’une baisse démographique ! Comme l'indique la terminologie employée dans le compte rendu du dernier conseil d'école de l'école primaire repris ci-dessous :

Effectifs 2009-10 et changements de personnels. Fermeture de classe. Il n’y aura plus que 6 classes à la rentrée prochaine. Point sur les effectifs : baisse démographique de 16 (30 CM2 partent alors que 14 GS seulement devraient arriver en CP). Certaines familles partent, certaines familles arrivent. La balance de ces arrivées et départs est une baisse de 8 élèves. Les départs concernent particulièrement les actuels GS et les CE2. Il devrait y avoir 130 élèves environ à la rentrée prochaine en comptant les classes à horaires aménagés musique. 4 classes à horaire complet plus les deux classes à horaires aménagés.

Il devrait y avoir 130 élèves l’an prochain, alors qu’il y en a 157 cette année. Cela ne fait donc pas une « baisse démographique » de 16, mais de 27, uniquement sur l’école primaire. Les élèves auront la chance d’être bien traités, puisque les 6 classes maintenues seront faiblement remplies.

L’école maternelle perd aussi une classe. Une classe sur 3, c’est donc 33% de moins en un année. Si on compte qu’elle a déjà perdu une classe à la rentrée 2008, on est à 50% de classes en moins sur 15 mois.

Pour la maternelle, il y avait 73 enfants inscrits en septembre 2008. 66 sont prévus à la rentrée 2009.

La grande section (celle qui va l’an prochain au CP) comptait 16 élèves en début d’année. 2 ont été déscolarisés durant l’année, 4 n’iront pas à Gerson l’an prochain (3 à cause de l’antenne et un qui part au Canada). Sur les 10 restant, tous n’ont pas encore été inscrits, certains parents attendaient le procès pour se décider. C’est à cause de cette incertitude que le conseil d’école de primaire dit que 14 grandes sections devraient arriver. 14 est d’ailleurs un chiffre faux puisque 4 ont fait savoir qu’ils ne seraient pas là l’an prochain.

Il n'y avait que 16 élèves en septembre 2008, contre 25 en juin 2008. Entre juin 2008 et juin 2009, la grande section est passée de 25 enfants à 10, dont certains risquent encore de quitter Gerson cet été.

Nous avons contacté l’éducation nationale pour chercher à confirmer le chiffre de 130 élèves inscrits l’an prochain en primaire à Gerson. L’éducation nationale s’est refusé à tout commentaire. Nous avons suffisamment d'éléments pour supposer que 130 élèves présents en septembre en primaire est un chiffre erroné, et nous attendons une confirmation des inscriptions réelles. Tous les chiffres donnés ici sur la maternelle ont été donnés par monsieur Boudeau, son directeur, qui n'a jamais cherché à masquer la situation de Gerson. Nous accordons à ces chiffres une pleine confiance.

Jean-Michel Dhimoïla

Communiqué du MODEM

.
Je reproduis ci-dessous un mail envoyé hier au soir à différents membres du parti des verts, ainsi qu'aux médias, pour relayer un communiqué du Modem, complété d'une note technique, qui prend une position claire pour soutenir le 0,6 V/m sur Rhône-Alpes, et soutenir RESPEM dans sa demande d'éloigner les antennes relais des écoles.
.
Le Modem est le premier parti à adopter une position claire sur Rhône-Alpes pour soutenir les associations concernées par la question, et j'espère que nous pourrons travailler en collaboration étroite avec lui au bénéfice des citoyens.
.
Les communiqués des Verts cités sont disponibles ici et , ainsi que la charte refaite par les associations.
.
Jean-Michel Dhimoïla
.
Bonsoir,

J'ai l'honneur de vous adresser ci-joint un communiqué du Modem qui expose sans ambiguïté sa position sur les champs électromagnétiques.

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, l'annulation de la charte dont il est ici question est un projet initié en lien avec monsieur Tête, et annulé sur l'intervention expresse de madame Roy auprès de monsieur Collomb.

Je préciserai simplement que ce n'est pas la charte qui a été annulée (celle-ci est signée et sera donnée à la mairie en temps opportun), mais sa réception à l'Hôtel de Ville.

Nous remarquons que plus de 10% des villes candidates au 0,6V/m (60 à ce jour) sont de Rhône-Alpes. Nous regrettons que la forte représentation des Verts à la mairie de Lyon ne permette pas d'envisager cette expérimentation autrement que sur un quartier.

Je redis ici que nous sommes disposés à travailler en lien avec les Verts en vue des prochaines élections régionales, si tant est que leur position se clarifie.

Je reste pour cela à votre disposition et vous adresse mes meilleures salutations.

Jean-Michel Dhimoïla, Président

jeudi 2 juillet 2009

Réunion à Villars

.
Bonsoir,

Une réunion était organisée ce soir à la mairie de Villars, là où nous avions fait la manifestation il y a deux jours.

Etaient présents : monsieur le Maire, plusieurs élus, le directeur de Loire Habitat, un responsable d’Orange, des parents d’élèves, les directrices de maternelle et de primaire, Robin des Toits et Respem.

L’opérateur s’est exprimé de façon très consensuelle puis le débat est devenu intéressant avec l’intervention de madame Michéo, responsable de la coordination locale. Le débat s’est animé pour devenir vraiment contradictoire avec des prises de paroles multiples qu’il serait trop long de rapporter.

Il a été convenu que des mesures seraient faites, payées par l’opérateur, les parents ayant accepté ce point en précisant que si ces mesures s’avéraient trop éloignées de celles de Robin des Toits, elles seraient contestées. Le point le plus important étant que le bail consenti par Loire Habitat se termine en 2011 et que le maire est favorable à ce qu’il ne soit pas renouvelé. Le directeur de Loire Habitat accepte d’envisager cette solution par souci d’apaisement et Orange sait qu’ils ont au maximum deux ans pour trouver un autre site. L’opérateur s’est montré de bonne volonté fasse à des parents déterminés à utiliser tous les moyens en leur possession pour obtenir le retrait de ces antennes.

Les parents ont manifesté leur attachement à une solution négociée, même si les antennes restent encore. Ils espèrent que, par précaution pour les enfants et souci de conciliation, Orange pourra trouver une solution de remplacement avant la fin du bail, et que celui-ci pourra être résilié par anticipation et accord mutuel entre Loire Habitat et l’Opérateur.

J’ai discuté avec le représentant d’Orange pour lui dire que j’étais prêt, sur d’autres dossiers, à essayer de trouver des solutions amiables en traitant directement avec lui s’il le souhaite.

Il convient néanmoins de rester prudent tant que le compte rendu de la mairie n’a pas été envoyé aux habitants.

Jean-Michel Dhimoïla

mercredi 1 juillet 2009

Nathalie Kosciusko-Morizet

.
cliquer pour voir en taille réelle

Je comprends parfaitement que Pierre Kosciusko-Morizet fasse de la pub pour SFR et son entreprise. Il défend ses convictions et c'est son droit le plus absolu.
.
Par contre, je regrette vraiment que sa sœur Nathalie ne défende pas avec la même ardeur les idéaux qu'elle dit être les siens. Il n'y a pas longtemps, elle signait une proposition de loi pour réclamer le 0,6 V/m pour les antennes de téléphonie mobile et, aujourd'hui, Michèle Rivasi la raille en disant d'elle que "les antennes lui ont fait perdre la mémoire" devant la faiblesse des convictions qu'elle a défendu au grenelle.
.
Au-delà des conflits d'intérêts supposés, il est regrettable que les hautes responsabilités qui sont les siennes soient laissées à des personnes dont on pourrait craindre la faiblesse de caractère.
.
Jean-Michel Dhimoïla

mardi 30 juin 2009

Manifestations à Villard et à Brindas

.




Bonsoir,

Gerson fait des émules ! Cette manifestation avait lieu à Villard, près de Saint Etienne, tout à l’heure. Respem était présent. Il y avait environ 80 personnes. Le maire est venu avec des adjoints pour soutenir les parents. Les antennes sont à quelques mètres d’une maternelle, sur le bâtiment d’un bailleur social ; une école primaire est également quelques mètres plus loin. Respem est invité à rencontrer des représentants du bailleur, les opérateurs, le maire et des parents jeudi soir. A défaut de solution amiable à cette situation, maître Heurtrey lancera une procédure très prochainement.

Vendredi, nous étions à Brindas, également pour une antenne proche d’une maternelle. Les antennes de Brindas, qui étaient désactivées jusqu'alors, ont semble-t-il été branchées. Là encore, il faut obtenir confirmation de l'ANFR que les antennes sont en activité, et lancer la procédure que les habitants avaient préparée depuis quelques temps déjà.

Ce sont les dernières manifestations avant l’été qui servira à préparer les dossiers et à restructurer Carra qui se développe rapidement.

Jean-Michel Dhimoïla

lundi 29 juin 2009

Mireille Roy - Valentin Couturier

.
Copie d'un mail adressé ce jour à Mireille Roy, adjointe à l'écologie urbaine, dans le dossier Valentin Couturier suivi par Respem.
.
Madame,

Le 23 avril dernier, des mesures de champs étaient effectuées chez des habitants, rue Valentin Couturier. Les habitants, qui n'avaient pas eu votre communiqué se réjouissant de la sincérité des mesures effectuées par les organismes officiels, vous ont demandé si les antennes Orange étaient en service ou non. Par un courrier daté du 15 juin, vous avez répondu que oui (doc. Valentin Couturier - écologie urbaine joint en annexe).

Doutant de vos informations, peut-être à cause du fait que les dossiers techniques que vous leur aviez communiqués étaient erronés et que tous les établissements sensibles de petite enfance, présents sur le dossier de l'ANFR, avaient "disparu" du dossier de l'écologie urbaine, les habitants ont également posé la question à l'ANFR (doc. Valentin Couturier - ANFR joint en annexe). Les antennes relais Orange n° 06911000560 ont été mises en service le 27 avril, soit quatre jours après les mesures.

La question que tout le monde se pose, et à laquelle je vous serais reconnaissant de bien vouloir répondre, est donc de savoir si nous sommes en présence d'incompétence ou de falsification.

Dans la mesure où vous n'avez jamais répondu à ma demande d'éclaircissement sur le contenu des dossiers techniques communiqués aux habitants, malgré un recommandé AR n° 1A0282763812, je vous adresse à nouveau cette demande (doc. ville Valentin Couturier) ainsi que les pièces annexes justificatives (DEU Orange Valentin Couturier et ANFR Orange Valentin Couturier).

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie d'agréer, Madame, l'expression de mes salutations distinguées.

Jean-Michel Dhimoïla, Président

dimanche 28 juin 2009

Robin des Toits - Mireille Roy

.
Le texte ci-dessous est un mail adressé aux différents groupes des Verts. Il fait suite à une intervention de Robin des Toits, dans la continuité des messages de ces derniers jours.
.
Bonjour,

Robin des Toits vient de nous faire parvenir un commentaire sur la position de Madame Roy, et notamment le communiqué dont les avocats de Bouygues se sont servi contre les parents de l'école Gerson. Commentaire que vous trouverez ci-dessous.

La position de Robin des Toits est très claire : dans l'ambiguïté, le mieux est de nous abstenir de tout soutien. Cela confirme donc la position que j'abordais dès hier.

Je ne manquerai pas de vous faire parvenir le communiqué que le Modem prépare pour soutenir Respem et l'éloignement des antennes des écoles. Le projet est très clair, et c'est ce que tous les citoyens attendent aujourd'hui.

Je reste à votre disposition pour lever ces ambiguïtés et travailler de concert avec vous si cela est possible, et vous adresse mes meilleures salutations.

Jean-Michel Dhimoïla, Président.



Bonjour M Jean-Michel Dhimoïla et M Rinaldi,

Effectivement nous sommes, comme vous, très surpris de la position de Mme Roy.

Il existe sur le dossier des mesures un problème de conflit d'intérêt important : les opérateurs payant généralement les bureaux de contrôle qui effectuent les mesures. Ceci étant dit nous ne pouvons effectivement que renvoyer tout le monde au jugement du 2 mai 2006 pour l'évocation des dérives auxquelles ces conflits d'intérêt exposent les riverains d'antenne.
http://www.robindestoits.org/Proces-en-diffamation-de-SFR-et-Orange-contre-Etienne-Cendrier-Orange-et-SFR-deboutes-au-penal-02-05-2006_a69.html

Robin des Toits a dénoncé ces dérives, touchant notamment à l'absence de confidentialité des lieux et horaires des mesures, preuves à l'appui. Dans un contexte où la population veut un abaissement des niveaux d'exposition et veut donc a fortiori connaître ces niveaux, il est grand temps d'ôter aux opérateurs le contrôle des mesures et qu'enfin les collectivités locales assument cette tâche au nom de la santé publique. Mme Mireille Roy n'a sans doute pas la pratique du dossier que nous avons... et sa position n'est pas très claire : veut-elle soutenir le 0.6V/m ou les bureaux de contrôle ?

S'agissant du soutien politique que les associations et collectifs membres ou sympathisants de Robin des Toits peuvent apporter aux partis politiques, nous n'avons pas de consigne à donner sinon celle de toujours agir dans l'intérêt du dossier et de la santé des gens que nous voyons trop souvent souffrir aux abords des antennes. Les partis peuvent oublier parfois cette réalité, comme ils peuvent également faire semblant de ne pas comprendre que les conflits d'intérêt sur le dossier des mesures sont un gros problème, mais nous, Robin des Toits et toutes les associations et collectifs qui travaillons sur le dossier de la téléphonie mobile, nous ne le pouvons pas. Sauf exception, le mieux est sans doute de s'abstenir de tout soutien.

Véronique
Pour Robin des Toits

samedi 27 juin 2009

Les Verts - Mireille Roy

.
De : collectifgerson@gmail.com
De la part de RESPEM
Envoyé : samedi 27 juin 2009 12:13
À : Les Verts d'Oullins; Yves Durieux; Xavier Robichon-CPR; Véronique Moriera; Véronique Toutant; Sylvie Bottinelli-région; Rivasi Michèle; René Brighi; Pierre Hémon; Paul Coste; Monique Cosson; Michele Rivasi; Michel Frey; Loïc Jeunes Verts; Les Verts Groupe Paul Coste politique; Joëlle Percet; Jean-Paul Gourdant; Hélene Blanchard; Gilles Buna; Gérard Leras; Etienne Tête; Emeline Baume; Danielle Persico; Bertrand Artigny; andré cicolella; Alexandre Rafalovitch; Alain Dorieux; aaaSerge Perrin
Cc : mireille roy; Le Progrès
Objet : Les Verts - Mireille Roy

Bonjour,

Je ne sais pas qui m’a fait suivre l’échange ci-dessous, mais je l’en remercie.

Je serais très heureux de pouvoir être invité à la réunion du 9 septembre et de pouvoir participer au débat sur les « avancées » obtenues par madame Roy. Les seules avancées constatées que les parents et les membres des collectifs que je représente au travers de RESPEM et de CARRA l’ont été pour les opérateurs. Je réduis la liste ci-dessous par esprit de synthèse, mais elle n’est pas exhaustive :

- Bon Pasteur. L’Etat dit (JO du Sénat), par la voix de son ministre de l’intérieur, qu’on ne peut implanter des antennes dans les clochers des églises sans l’accord du curé affectataire. L’écologie urbaine donne son accord à SFR passant outre l’opposition de Monseigneur Barbarin et du Père Durant. Alors qu’il serait facile de déposer des conclusions d’acquiescement pour dire que la mairie n’aurait effectivement pas dû donner cette autorisation d’implantation, nous avons appris que SFR vient de nommer un cabinet d’avocats parisiens spécialisés pour essayer malgré tout de passer en force. Mireille Roy se contentant d’un silence complaisant qui favorise l’opérateur et lui laisse le temps de s'organiser.
- Salle Rameau. La Ville est entièrement libre d’accepter ou de refuser de céder ses bâtiments pour y implanter des antennes. Elle s’apprête à accepter l’implantation de 3 antennes SFR sur la salle Rameau, qui est à 10 mètres de l’école La Martinière. Dans le dossier Gerson, la Ville regrette de ne pouvoir intervenir parce qu’il s’agit d’un bâtiment privé ; quelle est sa justification pour la salle Rameau ?
- Valentin Couturier. Les habitants se sont fait communiquer le dossier de l’ANFR qui mentionne 4 lieux sensibles représentant 6 écoles dans un rayon de 100 mètres des antennes concernées. Le dossier de l’écologie urbaine ne comporte qu’un seul lieu sensible (un lycée technique), tous les établissements de petite enfance ayant « disparu », alors qu’il n’y a aucune raison pour que l’opérateur ait déposé deux dossiers différents dans les 2 administrations. Les habitants ont demandé si toutes les antennes étaient branchées quand des mesures ont été prises chez eux. Réponse de l’écologie urbaine : « oui » ; réponse de l’ANFR : « non, elle l’on été 5 jours plus tard ». Ce point est nouveau et j’y consacrerai un courrier spécifique avec les copies des documents en question.
- L’écologie urbaine intervient dans le dossier de madame Busnel, cours Lafayette, pour déplacer les antennes qui étaient face à cette dame qui avait 8,4 V/M chez elle, mais elle ne fait rien pour madame Ray-Barman, Lyon 8e, qui à 10,91 V/m chez elle.
- L’ANFR communique les dossiers techniques par mail en 24 heures. L’écologie urbaine soit ne les communique pas, soit met entre 2 et 3 mois.
- Les Verts veulent le 0,6 V/m sur tout Lyon, alors qu’elle ne le propose que sur un quartier. A quoi cela sert-il alors que cartoradio montre très bien qu’il y a en ce moment même des quartiers entiers sans aucune antenne relais et qui ne présentent aucun problème de couverture du réseau ?
- Les associations réunies au sein de CARRA ont refait la charte de la Ville de Lyon : un document simple, consensus sur lequel aucune d’elle n’acceptera de négocier. Il y a à ce jour 31 signataires. Nous devions donner ce document à Etienne Tête, seul soutien actif des Verts de Lyon à ce jour, mais Mireille Roy est intervenue auprès de Gérard Collomb pour faire annuler cette réception.
- Je ne parlerai pas du Tribunal, où madame Roy était présente dans le dossier de Bouygues et contre les parents de l’école Gerson, puisque qu’elle ne le souhaite pas.

Le prochain dossier que nous ouvrons est celui des comptes de la Ville. Notre avocat vient d’envoyer un courrier pour demander les extraits du compte 703-88 sur lequel les opérateurs versent à la Ville de Lyon les redevances de leurs antennes. Nous sommes très curieux de savoir si madame Roy à vraiment à cœur l’intérêt financier des citoyens qui, d’après ses communiqués, serait un frein à l’application du 0,6 V/m. Nous allons creuser la question de savoir si les bâtiments de la Ville sont loués à leur juste prix, mais nous ne serions pas surpris d’apprendre que c’est loin d’être le cas.

Je pourrais parler pendant des heures de tous les dossiers contentieux où madame Roy est un frein. De quelles avancées parle-elle, si l’on fait abstraction de celles qu’elle accorde aux opérateur ?

Vous trouverez plus d’informations sur le blog de Respem (http://respem.blogspot.com/ ). Si vous le souhaitez, je vous apporterai tous les originaux mentionnés ici pour la réunion du 9 septembre.

Il y a deux mois environ, j’avais participé à la commission santé du Modem. C’était sans intérêt. Des Verts m’ont dit que les prochaines Régionales seraient ouvertes aux mouvements associatifs, comme l’ont été les européennes. Ils m’ont proposé d'envisager d'y participer. Nous organisons des réunions et des manifestations (Brindas et Grenoble vendredi 26 juin, Annecy lundi 29, Saint-Etienne mardi 30…), nous sommes passés de 5 collectifs membres de CARRA il y a deux mois à 72 aujourd’hui. Nous n’envisageons pas d’associer cette dynamique qui ne cesse de prendre de l’ampleur, dans la population et dans les médias, à l’inconsistance politique de certains qui cherchent à se positionner pour les régionales, alors que leurs actions sont en contradiction totale avec les idées de leur parti.

Les Verts doivent leur excellent score aux européennes grâce à la détermination et au discours sans ambiguïté de madame Rivasi. Nous sommes disposés à agir en lien avec les Verts dans l’optique des régionales pour poursuivre le mouvement que madame Rivasi à lancé. Mais cela ne pourra se faire que sur la base d’une position claire, et certainement pas avec madame Roy qui « plombe » tous nos dossiers.

Dans cette attente, je vous adresse mes meilleures salutations.

Jean-Michel Dhimoïla, Président


Selon Les Verts d'Oullins <lesverts-oullins@wanadoo.fr>:

A toutes celles et ceux qui suivent le dossier des antennes relais,

Je reviens d'une manifestation à Brindas où un collectif vient de se créer pour demander le démontage d'une antenne installée à moins de 100 mètres d'une école maternelle. Il y avait des membres de différents collectifs du Rhône.J'ai eu de nombreuses réflexions de personnes qui s'offusquent de la position des Verts de Lyon qui soutiennent l'adjointe Verte à l'écologie urbaine Mireille Roy. En effet, tout au long de l'année Mireille Roy a fait des communiqués de presse et s'est exprimée en public au nom des Verts en totale contradiction avec la position officielle des Verts. Lors des Européennes, Michèle Rivasi a été on ne peut plus claire sur les dangers des antennes relais et autres technologies sans fil. De nombreux citoyens et des collectifs préoccupés par la pollution électromagnétique ont soutenu sa campagne et ont appelé à voter pour elle. Il est urgent que les Verts du Rhône règlent ce problème avec une de nos élus qui crée de l'incohérence politique. La Commission Risques technologiques avait organisé une rencontre en début d'année mais aucun changement dans la position de Mireille Roy n'est intervenue.

Je propose que dès la rentrée de septembre nous nous retrouvions ensemble Mireille Roy , la DC, et la commission RTM afin de régler ce problème avant que la campagne des régionales ne soit trop avancée, car sinon nous allons perdre sur le Rhône bon nombre de nos nouveaux électeurs. Je propose une réunion le mercredi 9 septembre au nouveau local des Verts à 20h30. Je pense qu'avec une date annoncée ainsi à l'avance toutes les personnes concernées pourront être là. Je vous envoie ce message avec les adresses mail apparentes afinque vous sachiez qui le reçoit. Si vous estimez que d'autres personnes doivent être informées et/ou participer à la réunion du 9 ,vous pouvez leur transmettre ce message (interne aux Verts).
.
J'attends vos réponses.
Vive Europe Écologie et vivent les prochaines victoires Vertes !!

lesverts-oullins@wanadoo.fr
ou
contact@chantalkerlan.fr
site : http://chantalkerlan.fr/

De : Mireille Roy
Date : 26 juin 2009 22:15:56 HAEC
À : Les Verts d'Oullins
Cc : Yves Durieux, Xavier Robichon-CPR, Véronique Moriera, Véronique Toutant, Sylvie Bottinelli-région, Rivasi Michèle, René Brighi, Pierre Hémon, Paul Coste, Monique Cosson, Michel Frey, Loïc Jeunes Verts, Les Verts Groupe Paul Coste politique, Joëlle Percet , Jean-Paul Gourdant, Hélene Blanchard, Gilles Buna, Leras, Etienne Tête, Emeline Baume, Danielle Persico, Bertrand Artigny, andré cicolella, Alexandre Rafalovitch, Alain Dorieux, aaaSerge Perrin, Mireille Roy
Objet : Rép : Réunion du 9 septembre pour définir une position cohérente sur le dossier des antennes relais
.
Je vois une fois de plus que le rassemblement est en marche et que tu en portes haut les couleurs. Les leçons venant d'une élue démissionnaire montrent la cohérence de ton action politique. Mieux vaut rien que des avancées, semble-t-il. Rappelle-moi quels résultats tu as obtenus sur oullins et sur ce douloureux problème des ATM ? j'ai convenu avec un certain nombre déjà, d'une rencontre sur ce sujet avec les militants du grand lyon, à la rentrée.
.
Mais si tu souhaites apparaître comme l'initiatrice de la rencontre, il n'y a pas de problème pour moi : comme dirait notre secrétaire nationale, j'ai l'ego d'une huitre ! ; Soyons clairs, si tu me rejoues le coup du tribunal, je jouerai la politique de la chaise vide, moi aussi ; je comprends que la campagne des régionales semble lancée ; le lynchage est une arme indigne : as-tu peur que je cumule mandat municipal et mandat régional ? Dans ce cas, il va y avoir du boulot avec d'autres candidats !!!

Mireille Roy
Pensez à l'environnement : n'imprimez ce courrier que si nécessaire